Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 00:02
Football, de Jean-Philippe Toussaint

J'ai même effrayé mes filles, pendant ces vacances de Noël, avec ce livre "Football": "Quoi, maman, toi, tu lis un livre comme ça?" C'est vrai, je l'avoue, rien n'est très footballistique dans ma vie. S'il fallait vraiment que je m'intéresse à un sport de ballon, ce serait plutôt le rugby, car j'y jouais pas mal quand j'étais collégienne, et j'ai même à l'époque cassé le tibia d'une copine en lui faisant un plaquage. Enfin bon. Il faut vraiment aimer un auteur pour acheter un livre qui a un titre pareil, c'est sûr! Moi, par principe, c'est comme ça, je ne loupe pas un bouquin de Jean-Philippe Toussaint, que ce soit un grand roman du cycle de Marie ou un petit opuscule dans lequel il ne fait que raconter ses exploits à un tournois de pétanque. On est fan ou on ne l'est pas, que voulez-vous. Moi ce n'est pas le Foot qui m'intéresse, c'est Jean-Philippe Toussaint.

Et ce livre, même si vous n'aimez pas le ballon rond, vous pourrez l'apprécier, car c'est avant tout un livre sur le plaisir, son lien avec l'enfance, le côté complètement irrationnel qu'il y a dans une passion de ce type. Il y a aussi de belles considérations sur le temps. J'ai trouvé très poétique le récit de ses aventures pendant la coupe du monde au Japon. Moi, une petite phrase dans laquelle Jean-Philippe Toussaint raconte comment il trimballe sa saucisse dans un petit carton à travers le stade alors qu'elle dérape dangereusement vers la moutarde me ravit par exemple. Le sujet de son livre, à la limite, je m'en fiche: cet écrivain de toute manière raconte le quotidien le plus ordinaire d'une façon qui le rend tout à coup piquant, bien plus intéressant à vivre, c'est toujours comme ça: il sait en capter des détails infiniment vivants, drôles. Il rend la vie plus jolie.

Il y a un côté assez héroï-comique dans le récit de ces rencontres de stade improbables, où vous vous retrouvez à congratuler des inconnus, ou bien alors quand il tient tout à coup à suivre coûte que coûte un match dans sa maison de Corse lors d'une giga-coupure de courant: c'est une vraie mini-épopée domestique très drôle. Bref, c'est un petit livre, à lire comme une récréation savoureuse, qui vous fera passer un vrai bon moment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Une ombre dans la brume
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Effleurer une ombre
  • Effleurer une ombre
  • : Je suis conne comme la lune sans soucis, comme la lune béate qui luit à l'automne, et offre le sourire de sa face blême aux moutons rêveurs, aux filles endormies. Je suis pomme, en somme, et de ce mauvais fruit, sais-tu? La gloire des campagnes monotones (Par qui Dieu sur Eve jeta l'anathème jadis) pleine d'asticots et toute pourrie. Je suis vache mystique des champs nivernais, mâchouillant ma vie végétale dans la paix. Le temps passe, je rumine, bovine herboriste.
  • Contact

Liens