Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 12:27
Philothérapie  d’Eliette Abécassis: Cyrano 2.0

Juliette, après bien des désillusions amoureuses, souhaite s’affranchir de l’amour. Pour cela, elle a recours à un site de cours de philo en ligne. Le sujet: la déconstruction de L'amour par les philosophes. Problème : le prof qui doit lui donner dix leçons sur Skype est un peu trop beau… Un sujet de roman amusant, surtout pour une prof très connectée comme moi !

Mélangez Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder pour ses leçons de philo insérées dans une trame romanesque, Le jeu de L’Amour et du hasard de Marivaux pour les effets de masques et les parallélismes, et puis surtout Cyrano… et vous obtiendrez Philothérapie, ce roman vraiment plaisant d’Eliette Abécassis. Certes, avouer l’influence de Rostand, c’est déjà un peu vous spoiler l’intrigue… (Quoi que. On sent tellement venir le dénouement avant cette bécassine d’héroïne…) Dans un de ses romans précédents, Une affaire conjugale, l'écrivaine avait déjà pratiqué la falsification d’identité sur le net, mais ici je trouve le livre beaucoup plus réussi.

J’ai lu ce roman d’une traite, car franchement, il est bien ficelé. J’ai beaucoup aimé la façon dont Eliette Abécassis s’empare de problématiques actuelles, à travers l’hyperconnexion de son héroïne, qui vit plus dans le virtuel que dans le réel, qui commande dans un même mouvement et avec la même facilité déconcertante des paillettes de sperme pour faire un enfant ainsi que des yaourts et des surgelés sur le site de Carrefour (choses qu’elle conservera côte à côte dans son frigo ensuite…)

Il n’y a pas chez cette auteure de grands effets de style ou de construction et parfois je trouve même quelques tournures plutôt inélégantes, le personnage principal semble avoir des traits un peu caricaturaux sortis des pages sentimentales d’un magazine féminin (Juliette, créatrice de « concepts » dans une entreprise de cosmétiques, belle et intelligente, vit sa vie dans des hôtels aux quatre coins de la planète…)

On y retrouve des héros qui créent des personnages semi-fictifs sur le net comme on en trouvait dans Celle que vous croyez de Camille Laurens, qui était un roman gigogne plus littéraire, plus vertigineux, plus sensible. Mais l’originalité de l’œuvre d’Eliette Abécassis est d’insérer dans son roman de grandes parties didactiques : la romancière, à l’origine, est elle-même normalienne et philosophe, et elle partage sur un mode très plaisant toutes les théories philosophiques les plus importantes sur le thème de l’amour, dont les grandes phases sont décortiquées, de Platon en passant par Kierkegaard ou Lacan. Si vous lisez ce livre, vous saurez presque tout sur le désir, la passion, la déception, etc… Il s’agit de vulgarisation de qualité, à la fois synthétique et dynamique. Rien de lourd. Eliette Abécassis sait vraiment transmettre dans son roman son amour de de la philosophie. J’adore la façon de relier cette culture livresque costaude, ambitieuse, à la vie elle-même, car je crois que c’est le rôle de toute littérature, et de tout professeur…

Le titre Philothérapie est une forme de mise en abyme : les leçons données à l’héroïne pourraient aussi délivrer le lecteur du roman de ses illusions sur le sentiment amoureux ! (Ou pas.)

Partager cet article

Repost 0
Published by Une ombre dans la brume
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Effleurer une ombre
  • Effleurer une ombre
  • : Je suis conne comme la lune sans soucis, comme la lune béate qui luit à l'automne, et offre le sourire de sa face blême aux moutons rêveurs, aux filles endormies. Je suis pomme, en somme, et de ce mauvais fruit, sais-tu? La gloire des campagnes monotones (Par qui Dieu sur Eve jeta l'anathème jadis) pleine d'asticots et toute pourrie. Je suis vache mystique des champs nivernais, mâchouillant ma vie végétale dans la paix. Le temps passe, je rumine, bovine herboriste.
  • Contact

Liens